Actualités
Détail d'une actualité
  • Le rôle de l'OAH auprès des femmes victimes de violences conjugales
08 mars

Le rôle de l'OAH auprès des femmes victimes de violences conjugales

8 mars 2022 : 40ème anniversaire de l'officialisation en France de la journée des droits des femmes

Promu par des militantes depuis les années 1910, le 8 mars a été officialisé comme « Journée internationale des femmes » en 1977 par les Nations Unies. L'année 2022 marque le 40ème anniversaire de sa reconnaissance en France. A cette occasion, l'OAH fait le point sur son implication pour le logement des femmes victimes de violences conjugales.
En France, pour la même année, les organismes Hlm ont attribué plus de 11.516 logements pour motifs de violences conjugales, soit 2,6% du total des attributions de logements sociaux. C'est une augmentation de 10% par rapport à 2020. L'accès à un logement pérenne ou à un hébergement d'urgence ou à plus long terme est le plus souvent une condition indispensable pour protéger une femme et ses enfants des violences conjugales. Or, rappelons-le, en 2021, une femme est morte tous les 3 jours sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint, soit 113 femmes.
Les spécialistes s'accordent sur le fait que c'est la mobilisation de l'ensemble des partenaires qui garantit la sécurité des femmes victimes, de la police à la justice, en passant par les médecins, les collectivités locales, les associations spécialisées, les travailleurs sociaux, mais aussi votre bailleur social.

Conscient de l'importance des drames individuels que constituent les violences intrafamiliales, mais aussi de leurs conséquences sur la société dans son entier, l'OAH s'implique dans de nombreuses actions :
  • Les partenariats, notamment avec le Centre d'Information sur le droit des femmes et des familles (CIDFF) de l'Yonne, le Centre communal d'action sociale d'Auxerre (CCAS), la Police nationale et la Gendarmerie nationale.
  • Les actions de mise à disposition de logements. Ainsi, en 2021, les situations de violences conjugales ont conduit l'OAH à aider au relogement de 28 femmes. Par ailleurs, 79 logements sont mis à disposition des structures spécialisées pour l'hébergement temporaire et/ou l'hébergement d'urgence.
  • Et les actions d'information et de sensibilisation.
Si vous êtes victime ou témoin de violences, vous pouvez faire appel à des intervenants adaptés au problème rencontré. Voir les contacts ci-dessous.

Contacts utiles
17 : en cas de danger immédiat, le réflexe, c'est Police Secours.
3919 Violences Femmes Info : ligne d'écoute téléphonique nationale de soutien, d'information et d'orientation des femmes victimes de violences. Ce numéro est gratuit et garantit l'anonymat des personnes appelantes. Le numéro ne figure pas sur les factures de téléphone.


CONTACTS DANS L'AUXERROIS

CIDFF de l'Yonne : 8, avenue Delacroix, à Auxerre ; tél. : 03.86.42.00.50.
CCAS d'Auxerre : 24, rue Paul-Armandot, à Auxerre ; tél. : 03.86.51.88.00.
Police nationale : 32, bd Vaulabelle à Auxerre ; tél. : 17 ou 03.86.51.85.00.
Gendarmerie nationale : 33, rue du Commandant-Beltrame à Auxerre ; tél. : 17 ou 03.86.49.53.00.
Horaires du siège
lundi
08:30–11:30, 14:00–17:00
mardi 08:30–11:30, 14:00–17:00
mercredi 08:30–11:30, 14:00–17:00
jeudi 08:30–11:30, 14:00–17:00
vendredi 08:30–11:30, 14:00–16:00
Contactez-nous
Office Auxerrois de l’Habitat
12, avenue des Brichères
89000 Auxerre
03 86 72 59 00