Actualités
Détail d'une actualité
  • Les poètes récompensés
03 mars

Les poètes récompensés

La remise des prix du premier concours de poésies de l'OAH a eu lieu ce mercredi  2 mars.

Pour cette première édition, 15 locataires se sont inscrits et ont composé leur texte sur le thème « Mon quartier, ma plume ». Un thème qui a joliment inspiré tous les participants, car leurs vers ont fait la part belle à leur quartier.

Massinissa Ould Ali dans la catégorie enfants réside à la Roue et Brigitte Turoche dans la catégorie adultes (15 ans et plus), habite les Boussicats 1. Après avoir reçu leur prix, tous les deux ont lu leur poésie devant tous les participants.

Des lots, offerts par Cultura et l'OAH, ont été remis à tous les participants.  La Librairie Obliques, dont le gérant Grégoire Courtois a été membre du jury, était également partenaire de ce concours.

Un grand bravo à tous et merci à chacun des participants, pour ces messages de solidarité, d'espoir et d'entraide. 
 

Les textes des trois premiers de chaque catégorie


Catégorie enfants

Mon quartier, ma plume

J'adore mon quartier,
Je ne le quitterai jamais !
C'est la Rue des Hirondelles,
Et elles sont si belles, les hirondelles,

Lorsqu'elles volent dans les champs !
Dans mon quartier, il y a un parc verdoyant,
Moi je l'appelle le parc de Mani,
Ma grand-mère qui vient d'Algérie.

Dans mon quartier, il y a de belles maisons
Avec des jardins plein de fleurs en toutes saisons
Et des enfants qui jouent tout le temps
Sur des balançoires et des toboggans.

J'habite dans mon quartier depuis quatre ans,
De la fenêtre de ma chambre je le vois tout le temps.
Je l'aime tant que je ne le quitte jamais des yeux,
Car il est propre, accueillant et merveilleux.

Avec ma plume, je lui écrirai toujours de jolies poésies.

Massinissa Ould Ali
 1er prix


***

Une plume s'envola

Ma plume s'envola par la fenêtre de ma chambre
Vola dans mon quartier pour s'arreter sur une laque d'eau.

L'enfant se réveilla et parti dans le quartier,
Il courut, courut et vit la plume.

Il courut pour aller la prendre mais au dernier moment
Une colombe blanche l'a prit et la mit dans son nid.

Yann Péchenot
2e prix


***

Mon quartier est en danger

Triste et emplumée
Qui pour notre destinée
Par la plume nous est donnée
C'est à minuit que les dealeurs rentrent dans mon quartier
L'un arrive, l'autre fuit
Nouveaux dealeurs, tristesse et malheurs
Tous les voeux que nous faisons pour eux pour toute la terre
Pour mes amis les enfants
Pour les dompteurs d'animaux

Fatima Abdillah
3e prix


Catégorie adultes

Mon quartier, ma plume


Là-haut vers les collines il y a un quartier
Où des maisons de sable donnent de la clarté
A un ciel.gris d'étain. Leurs tuiles couleur de brique
Et leurs volets bleuis impriment la musique
De ce tableau naïf comme un enchantement.

Du sommet de ces rues difficiles à gravir
On peut apercevoir la ville et ses clochers
Sous les ailes des pigeons. Mais pour y parvenir,
Armé de son courage, sans cesse il faut monter
Pour mériter la vue de cet émerveillement.

Blanche, opaque et légère dans le petit matin
Tendrement la brume a recouvert le lointain.
Eparses, des fumées s'élèvent des toitures,
Odorantes et mouvantes et ainsi la nature
Annonce que l'hiver est venu doucement.

Maintenant l'air est doux ; à petits pas feutrés
Dans les jardins les chats enjambent l'herbe tendre
Et pointent le museau vers les fleurs embaumées.
A deux ou à plusieurs les oiseaux font entendre
Une gaie mélodie. Revoilà le printemps.

Puis les feuilles ont poussé et envahi les arbres.
De la fontaine ancienne qui n'est pas de marbre
S'écoule un filet d'eau. Le soleil brille et brûle
Dans les rues désertées, presque la canicule.
L'été est revenu, chaque jour étouffant.

A la tombée du jour quand les lumières s'allument
En mille points dorés et que le vent fraîchit
Je me mets à rêver. Alors je prends ma plume
Afin de retrouver un peu de féérie.
Ça y est l'automne est là, calme et apaisant.

Brigitte Turoche
 1er prix


***

Mon quartier…

Penchée par ma fenêtre, j'observe secrètement la vie ;
Cette vie, brasse des allers et venues ourlets de courtoisie…
À travers les immeubles, certains s'empressent, d'autres s'attardent,
Partageant ces lieux communs, souvent se croisent, ou bavardent…
Absorbés par leurs missions ou leurs tourments passagers,
Ils oublient d'admirer les attraits subsistant au coeur de leur cité.
Les civilités, les sourires, les rencontres envahissent nos matins,
Si on y prête attention, en un moment, joignent nos destins…
Nous partageons cette contrée confortable nommée « Quartier »,
Accoutumés que nous sommes, sans plus vraiment l'apprécier…
Il suffirait de peu, pour que jaillissent les rires, et plaisanteries,
Qui nous sont nécessaires, pour chasser nos rêveries…
Saint-Siméon, appelle notre attention, gage de son ambiance,
Partageons ses allées, solidaires à sa complaisance…
Penchée par ma fenêtre, j'envisage l'espoir,
Que notre petit monde, unisse nos histoires…

Catherine Guilbaud
2e prix


***

Mon quartier, ma plume

Mon quartier m'a choisie,
Alors je le lui rends
En colorant sa vie
De mes comportements

Dans mon quartier,
Il n'y a ni prophète, ni empereur
On y pratique le respect
Pour rapprocher les coeur

Pour mon quartier,
Je trie les déchets et je sème les sourires
Je me fais vacciner
Je pardonne et laisse la gentill,esse fleurir

Je suis attachée à mon quartier
Il a fait de moi ce que je suis
Je le soutiens volontiers
Et je me suis adaptée à lui

Mon quartier résiste à toutes les attaques
Il protège de la vulnérabilité
Il est imperméable aux viles remarques
Mon quartier maintient la dignité

Mon quartier,
Je ne fais pas qu'en fouler le bitume
Je lui rends hommage
De ma plu belle.plume

Nawal Lagrimi
3e prix
Horaires du siège
lundi
08:30–11:30, 14:00–17:00
mardi 08:30–11:30, 14:00–17:00
mercredi 08:30–11:30, 14:00–17:00
jeudi 08:30–11:30, 14:00–17:00
vendredi 08:30–11:30, 14:00–16:00
Contactez-nous
Office Auxerrois de l’Habitat
12, avenue des Brichères
89000 Auxerre
03 86 72 59 00